L’or des forêts

anne sophie oury 2

 

J’ai creusé à mains nues
Jusqu’à trouver la source de l’or des forêts,
Entre les ronces,
Les nœuds de l’écorce,
Où il est le plus chaud..

Je plonge la main,
Le bras,
Ma couronne d’immortelles,
Ma robe grise…

L’ étendre sur la mousse,
Lire, à voix haute,
Les nervures,
Les stries,
Les carapaces,
L’astragale,

Lire l’alouette…

Prendre mille fois ta main
Où s’encensent le souffle de l’herbe,
La parole de l’arbre,
Devenus tiens..

 Et je revêts la robe muée,
Baignée d’aurore.

Anne Sophie Oury Haquette.

17 Août 2018

Photographie Asoh

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s