Ecrire un bilan…

 

Une sorte de retour en arrière, de retour aux sources, pour mieux voir, comprendre, continuer bien sûr, rester en accord total avec moi-même, avec ce que je veux me dire, et dire, ce que je veux donner à voir, transmettre ?….
Remettre en lumière le- les- fil-s-conducteur-s-, ce qui tisse la trame unique des différentes pratiques, écrire, dessiner, coudre,..
Ce que partout je retrouve ? l’amour des Petits Riens, l’envie que cela se dise, que cela se lise, existe, se montre : la nervure, le fil de la toile d’araignée, le grain de l’eau dans la lumière, l’ombre alors ! Ce qui bruisse, un craquement à peine audible, la craquelure, la façon qu’ont les feuilles de se resserrer sur elles-mêmes, l’épanchement de la branche vers l’eau, les méandres, le nœud de l’écorce, l’échancrure de la mousse sur la terre……Et puis le tremblement, le souffle, l’usure sur le pouce du gant de ma mère, la déchirure au gilet, la fibre, la tache, la trace, l’écho…
Ce qui reste de Vous ,le parfum, les effluves, la Présence, l’inflexion d’une voix, le pli d’un sourire, la chaleur …
Voir, chercher à voir, toujours être en éveil, dans l’émerveillement, même si l’absence, même si la haine ,la violence, la bêtise…. Continuer, avec acharnement, mais sans rage….
Alors coudre ! Rassembler ! recoudre ! recomposer !
Coudre ce qu’on ne peut pas coudre ; le filament, le squelette, le papier qui s’émiette, la graine, le pétale froissé, la dentelle jaunie, le calque qui casse….des fragments et des bribes, créer une unité multiforme où le mot se devine ,s’expose, devient dessin, fil, où le fragment s’attache au trait, s’y mêle, le souligne, dessiner en cousant, écrire que je couds, coudre des mots…

 

Anne Sophie Oury Haquette

le 27 novembre 2019

Photographie ©ASOH

Le manteau du jour d’après

Je porterai mon manteau du jour d’après … mon manteau d’échos….
pour le festival Lollapalooza à Berlin les 7 et 8 septembre ,
et pour le vernissage de mon exposition :  » A l’ombre d’or de l’oiseleur  » durant la BHN de Lyon, le 18 septembre à la bibliothèque Saint Jean…. J’y lirai un certain nombre de mes textes.

65857672_2691125790918297_3740166677950627840_o (1)65956800_2703441996353343_5203758324016742400_o (1)©ASOH

La passerelle
Le jour d’après
Je renais ;
Je plonge la main dans ce limon :
Ce qui reste de mes chemins,
Ce qui de vous demeure
Un minuscule dédale d’étoffes caressées, de laines tressées,
Des mots en fragments friables,
Des idées de feuilles,
( ……..)
Je commence à coudre un manteau d’échos …
(………)

Anne Sophie Oury Haquette

Au fil de cette année

Cette année entre août et octobre, trois évènements vont me permettre de montrer trois aspects différents de mon travail, reliés par ce même fil : l’écriture et l’autre vie de ces « petits Riens ».

16-30 Août 2019 : VIBRATIONS TEXTILES, Paris

 

 

Je participerai à la troisième édition de VIBRATIONS TEXTILES à Paris, galerie du Montparnasse sur la proposition de  Patricia Michel, présidente de l’association As de cœur.

https://www.facebook.com/ASdeCoeur-à-Paris-209068009286395/?tn-str=k*F
J’y exposerai entre quinze et vingt petits formats de la « Trame du Tout Petit » (fragments cousus ) ainsi que des dessins à l’encre et au feutre à encre, associés à ces mêmes fragments.

7 et 8 septembre 2019 : Festival Lollapalooza de Berlin :

sans-titre.png

https://www.lollapaloozade.com/

Invitée par Fruzsina Szep , directrice du festival Lollapalooza de Berlin, j’interviendrai dans un espace dédié, comme chaque année, à des manifestations artistiques autres que la musique.
Je créerai pour cette occasion, une performance autour de mon manteau, et entrerai en contact direct avec le public.

 

8 septembre – 5 octobre 2019 : Biennale Hors Norme LYON:

Logo8BHN

http://www.art-horslesnormes.org/

Je suis ravie d’avoir été sélectionnée pour la BHN de Lyon sur le thème « Le jour d’Après» qui me parle tellement…
J’y exposerai essentiellement mes « grandes pages » , à la Bibliothèque Saint Jean.

 

 

 

A suivre..